La dysgraphie est une incapacité significative à produire à un âge donné une écriture à la fois efficace (lisible et rapide) et satisfaisante pour le scripteur. 
Approche Dynamique de l’Ecriture, Adeline Gavazzi-Eloy).

Valérie Dominski Graphothérapeute Cannes image Lynda Orazza

La Dysgraphie

La Dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture dans son tracé.​

 

Contrairement à ce qu’on peut croire, le geste scripteur n’est pas inné mais il s’acquiert au même titre que l’apprentissage de la lecture.

Des troubles de l'écriture manuscrite tels qu’une écriture illisible, une douleur à la scription, une lenteur d’exécution, une mauvaise posture / tenue du crayon, un manque de soin ou un rejet face à l’écrit …  peuvent être des signes de la présence d'une dysgraphie. 

La dysgraphie qui touche environ 10% des enfants peut également apparaître à tout moment de la vie et être plus ou moins sévère.

Elle fait partie des « troubles Dys » telles que la dyslexie, la dyspraxie, la dysorthographie, la dysphasie, la dyscalculie ... auxquelles elle est fréquemment associée (au même titre qu'au TDAH, ou à la précocité).

 

Cependant, c'est le seul trouble Dys qui peut disparaitre dans le temps grâce à une prise en charge adaptée.

​​

La dysgraphie peut surtout être source de souffrance psychologique et avoir des répercussions sur la scolarité, l’estime et la confiance en soi.

Valérie Dominski Graphothérapeute Cannes